Le jamais vu de Miró, dans l’IVAM