Ponts sur la rivière Turia

Main image

Galerie

Sur les nouveaux jardins du Turia se succèdent les anciens ponts en pierre qui apparaissent sueltes, élégants et embellis avec des pavillons et des niches pour les saints. Ce sont les ponts de San José (Saint Joseph) et celui des Serranos du XVI siècle; celui de Trinidad (Trinité), du XV siècle avec les statues de san Luís Bertrán y San Juan de Villanueva; celui du Real (Royal), qui donnait accès à l’ancien palais royal, du XVI siècle, avec deux pavillons dédiés à San Vicente Ferrer et à san Vicente Mártir; et celui de Mar (de la Mer), du XVI siècle avec un beau perron, des bancs et les niches de San Vicente Ferrer et la Virgen de los Desamparados (La vierge des délaissés). Ce dernier pont, était la voie d’accès à la mer jusqu’au XX siècle où fûrent construits les ponts d’ Aragón et de l’Ángel Custodio (L’ange gardien). Entre les ponts royal et de la mer se dresse le moderne pont de l’Exposition, ébauché par Santiago Calatrava; les ponts de las Artes (des Arts) et de las Flores (Des fleurs) sont de construction et ébauche plus récents.