Maures et Chrétiens à Vila Joiosa

Vers la fin du mois de juillet, Vila Joiosa célèbre ses fêtes de Maures et Chrétiens en honneur à Sainte Marthe, qui ont été déclarées d’intérêt touristique international.

Les origines de la fête remontent à un miracle qui eut lieu en 1538, lorsque le pirate barbaresque Zallé Arraez essaya d’envahir le village. Une tempête impressionnante se déchaîna sur la région, débordant la rivière Amadoiro et détruisant la flotte sarrasine qui se trouvait ancrée à la bouche de la rivière ; ce prodige fut attribué à Sainte Marthe, et elle fut nommée patronne du village.

Un siècle plus tard, lorsque la région souffrait d’une sécheresse cruelle, le Miracle des Larmes de Sainte Marthe eut lieu : le 8 mai 1653, tandis que la messe se tenait, l’image de la sainte pleura des larmes tandis que le roi Philippe IV signait un document qui authorisait la construction d’un bassin à Relleu. En 1753, au motif du premier siècle du miracle, les authorités municipales décidèrent de tenir des célébrations diverses ; c’est ainsi que sont nées les fêtes des Maures et Chrétiens de Vila Joiosa.

L’entrée officielle des groupes de musique le premier jour des festivités, les défilés spectaculaires des Chrétiens et des Maures, les ambassades, la reconquête du château, la procession solennelle de Sainte Marthe ou le château de feux d’artifice pyro-musical lancé depuis la Plage Centre sont quelques uns des évènements les plus significatifs de la fête.

Cependant, l’acte culminant est le débarquement Maure qui a lieu le matin du 28 juillet, qui consiste en une bataille navale entre les navires Maures et Chrétiens, après lequel les Maures se lancent à l’eau et nagent jusqu’à la rive pour conquérir le château au son de la musique et des tirs d’arquebuse.

Image
Desembarco de Moros y Cristianos de la Vila Joiosa